Difficulté de gérer seul

Xavier, dirigeant d'un petit garage, face à des problèmes de santé et à des difficultés financières de son entreprise souhaitait faire appel à un bras droit pour gérer à ses côtés, nous l'avons accompagnée et exposons ici l'étude de son cas.

ActActivité : Mécanique générale (MG) ; Négoce de véhicule d'occasion (VO) ; Dépannage 24/24 (DP) ;

Commissionnement sur la vente de véhicules neufs (VN)

 Effectif : le dirigeant XAVIER, une assistante à mi-temps, un mécanicien et un apprenti

Chiffre d’affaires annuel : environ 250 000 €

Problématiques :

Nous avons été sollicités par XAVIER, dirigeant d'un petit garage, qui après de longues années de labeur, s'interroge sur le devenir de son entreprise. En effet, celle-ci a des difficultés à trouver l'équilibre économique, XAVIER ne peut se prendre qu'une rémunération très faible,  bien inférieure à celle de ces collaborateurs.

Le garage a une activité économique régulièrement déficitaire, mais le résultat est souvent à peu près à l'équilibre... car XAVIER renonce souvent à sa rémunération. Celle-ci oscille souvent entre 500 et 750 € par mois. Ce qui n'est pas sans conséquence sur la vie personnel du dirigeant.

Par ailleurs, XAVIER souffre d’anxiété dû à la situation de son entreprise, avec des conséquences sur sa santé, et d'une maladie chronique, .

XAVIER est également inquiet à l'idée de devoir injecter des fonds personnel et de se séparer de son mécanicien, qu'il apprécie et qu'il estime être un travailleur sérieux avec 2 jeunes enfants à charge.

Un ami de XAVIER, que nous avons accompagné quelques années plutôt, lui a recommandé de nous appeler pour trouver des solutions.

Idéalement, et en raison de ses problèmes de santé, XAVIER souhaiterai avoir "un bras droit", quelqu'un sur qui il peut compter pour gérer son établissement à ses côtés. Etant donné la situation financière de son établissement, ce projet n'est pas envisageable.

Nos constats :

Situation actuelle :

·                 Nous relevons que le nombre d'heure de main-d'oeuvre vendu n'est que de 65 % du nombre d'heures potentiellement vendables par mois.

·                 Les taux horaires pratiqués sont parmi les plus bas à 20 km à la ronde.

·                 Les taux de marge pratiqués sur les pièces détachées sont conformes aux à la profession.

·                 Du fait de la non-intégration dans le coût de remise en état des VO, cette activité est chroniquement déficitaire.

·                 XAVIER est très économe de nature et chaque euro dépensé l'est quasiment au mieux.

Contraintes :

·                  XAVIER n'a pas la santé pour assurer seul la mécanique.

·                 Comme il le dit lui-même ; il est hors de question qu'il s'occupe de prêt ou de loin « des papiers, de l'administratif, de la comptabilité ou de l'administration des ventes » .

 

Nos propositions :

·                 Accroître le passage de clients dans son garage par une référencement comme monteur auprès des sites internet de ventes de pneumatiques

·                 Valoriser certains VO du parc par une mise en location de courte durée et low-cost.

·                 Mise en place d'outils simples de suivi de l'activité et de projection

·                 Maîtriser la rentabilité de l'activité VO

·           Assurer le copilotage du garage à ses côtés

Plan d'actions :

- Mise en place d'un tableau de bord à partir des données extraites du logiciel de facturation/gestion déjà en place + Outil de calcul du coût de revient d'un VO intégrant le coût des pièces, la main d'oeuvre, les assurances et garantie et le calcul de la TVA sur marge.

- Formation de l'assistante à la collecte, au traitement des données, à leur intégration dans le tableaux de bord et à son édition (2x3 heures + 2 heures par mois de suivi pendant 4 mois)

- Opération de référencement auprès des sites de vente en ligne de pneumatiques (réalisé par l"assistance sur une semaine)

- Mise en place du service de location : Étude de rentabilité et de faisabilité (2 mois : Étude de marché, analyse de faisabilité, premiers démarchages auprès des assureurs et autres partenaires), rédaction des contrats par un cabinet d'avocat (1 mois), réalisation des visuels et des affiches (2 semaines)

- Présence sur place 1/2 journée par semaine afin d'assurer le copilotage du garage + échanges quotidiens par téléphone et e-mail.

Bilan après 1 an :

Les actions entreprises ont portés leurs fruits, à différents degrés.

- Le recensement comme monteur de pneumatiques a généré du trafic, à raison de 10 à 20 montages par mois, soit 500 à 1000 € de marge supplémentaire par mois. Par ailleurs, après enquête, nous avons constaté que 90% des clients étaient nouveaux, dont la moitié a manifesté l'intention de dorénavant faire appel à ce garage pour les opérations d'entretien/réparation.

 

- L'activité de location low-cost est quant à elle à l'équilibre, soit légèrement en retard sur les prévisions. Toutefois, XAVIER estime qu'elle a un impact positif car grâce à cette offre, il estime avoir décroché l'entretien du parc de 2 petites entreprises.

 

- La vente de VO se poursuit au rythme habituel. XAVIER, est maintenant plus vigilant dans sa négociation parce qu'il peut chiffrer précisément ce que cela lui coûte, tant sur le prix d'achat et l'estimation des frais de remise en état, que sur le prix de cession. Au final, alors que cette activité engendrait une marge négative d'environ 7 500 € par année (soit l'équivalent du déficit !), la nouvelle tendance est d'être à l'équilibre, voire, semble-t-il, légèrement positive.

 

- Le tableau de bord apporte quant à lui visibilité et quiétude à XAVIER, lui permettant de savoir où en est son activité, dès le 2 ou 3 du mois suivant, ainsi que les progrès faits par rapport à l'année précédente et se projeter sur la fin de l'année.

- Au bout de 6 mois, XAVIER se verse 1500 € de salaire par mois, et envisage d'investir dans la mise aux normes de certaines installations, dont la relative vétusté consécutive aux difficultés financières, constituait un frein à la cession de son fonds de commerce.

- Nous continuons d'intervenir une 1/2 journée par semaine.